L'histoire du Domaine Pagnon

Quatre générations se sont succédées sur l’exploitation.

Fondée au XIXème siècle par Rose Vidal, l'exploitation fut structurée et agrandite dans la 1 ère moitié du XXème siècle par son beau-fils Jules Pagnon, qui crée une cave de vinification à proximité du domaine, illustrée sur cette photo de 1923.

Dans la 2nde moitié de XXème siècles, le fils de Jules Pagnon, Jules (Émile Pierre) Pagnon, agrandit le domaine par son mariage. À l'exploitation de Torreilles s'ajoute alors une exploitation à Toulouges, située en zone d'appellation. En 1969, le couple acquiert le mas Palegry près de Perpignan situé lui aussi en zone d'appellation. Ils y vinifieront des Rivesaltes, du Muscats de Rivesaltes et des Côtes du Roussillon.

En 1984, leur fils Jules (Henri Louis) Pagnon reprend le domaine. Il plante à Torreilles du chardonnay, de la syrah, du cabernet - sauvignon, du sauvignon, du merlot et du muscat petit grain qui lui permettent d'élaborer des IGP en vin de cépage. Il restructure l'exploitation du Mas Palegry à Perpignan et continue d'y vinifier le Muscat de Rivesaltes, le Rivesaltes et le Côte du Roussillon.

A partir de 2005, les caves du Mas Palegry et de Toulouges sont progressivement abandonnées. Tous les raisins sont ainsi apportés à la cave de Torreilles, la plus grande et la plus modernisée. Cela a permit de commencer la montée en gamme des vins du domaine.

En 2006, il décide de planter 3 ha d'oliviers afin de se diversifier en produisant de l'huile d'olive. Il acquiert ensuite en 2007 à Salses le Château des vignes en zone d'appellation d'origine contrôlée de grenache noir. Il y plantera du mourvèdre, de la syrah et du muscat.

Aujourd'hui, les enfants de Jules (Henri Louis), Marie et Pierre, ont décidé de reprendre l'exploitation familiale pour pérénniser le domaine comme l'ont fait leur père, grand-père et arrière grand-père. Avec leur arrivée le domaine familial poursuit sa mutation pour produire des vins de qualité et augmenter l'activité de vente de vin en bouteilles. 

Demain, nous l'espérons, le domaine connaîtra de nombreuses autres évolutions car les projets ne manquent pas : construction d'un bâtiment agricole, réfection du caveau, oeno-tourisme ...

Marie et Pierre  

La cave au XIXème siècle

Jules et Pierre devant la cave 

La cave actuelle 90 ans après